L’hôpital : zone à risques psychosociaux

La fonction publique hospitalière est l’un des secteurs les plus touchés par les risques psychosociaux.
En effet, selon le magazine Santé & Travail, la Direction de l’Animation de la recherche, des Études et des Statistiques a publié des chiffres datant de 2017 indiquant que 35% du personnel hospitalier souffrait de “tensions au travail”.

Pourquoi ?

Le secteur hospitalier est fortement exposé à l’intensité et la complexité au travail, les personnels hospitaliers ont une charge de travail élevée.
Ce personnel est également confronté à des exigences émotionnelles fortes, dues à la population dont ils s’occupent. Selon l’enquête “conditions de travail et risques psychosociaux”, de la direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP), publiée en février 2019, ils sont nombreux à déclarer être bouleversé, secoué ou émus dans leur travail (25%) , cacher leurs émotions (59%) et éviter de donner leur opinion (38%).

Cette même enquête rapporte aussi l’exposition du personnel hospitalier aux conflits de valeurs. Il est clair que les rapports sociaux sont parfois difficiles avec les collègues et les supérieurs hiérarchiques, 59% estiment ne pas recevoir de reconnaissance dans leur travail. Également, 43% n’ont pas le sentiment de faire partie d’une équipe.

Ces personnes ressentent une insécurité dans leur situation de travail due aux changements non préparés auxquels ils doivent faire face (changement de service, de patient…)

Viennent s’ajouter des conditions de travail difficiles liées à des contraintes physiques et à des horaires compliqués.

Beaucoup d’autres facteurs impactent ce sentiment de tension au travail chez ces travailleurs. L’hôpital est la structure de travail la plus exposée aux risques psychosociaux.

Vous travaillez dans un secteur où vous vous sentez exposés aux risques psychosociaux ? Vous voulez changer de vie professionnelle?
Contactez-nous